PALEOCRU
10 Décembre 2019, 18:53:19 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un régime alimentaire à base de poissons.  (Lu 6290 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Nicolas
Newbie
*

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5


Voir le profil
« le: 03 Décembre 2017, 14:17:29 »

Comment faites-vous pour vous procurer du poisson exempt de pollutions ? Nos ancêtres paléolithiques en mangeaient-ils ? Enfin que se passerait-il au niveau de l'organisme d'un régime alimentaire soit entièrement avec du poisson soit avec du poisson et des fruits ?
Journalisée
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #1 le: 04 Décembre 2017, 22:25:11 »

Il n'y a rien qui soit totalement exempt de polluants. Les éruptions volcaniques ont toujours été une importante source de toxiques, mercure entre autres.

L'éruption du volcan islandais Bardarbunga, survenue entre août 2014 et février 2015, a émis trois fois plus de gaz toxiques que toute l'industrie européenne réunie. C'est ce que conclut une étude publiée cette semaine par une équipe de chercheurs européens.

Il faut absolument éviter tous les poissons d"élevage et choisir ceux pêchés en eaux les moins polluées possible. Ceux d'eau douce sont en général à exclure aussi alors que ceux de l'Atlantique sont nettement préférables à ceux de la Méditerranée.

Tant que les dauphins, espadons ou requins sont en bonne santé en se nourrissant exclusivement de poisson et autres produits marins, je pense qu'on ne risque pas grand chose à manger du poisson !  

PS: J'ai oublié de répondre à la 2ème question, mais je vois maintenant que GC l'a fait et je suis bien d'accord avec sa réponse.  

Cordialement,
François
« Dernière édition: 04 Décembre 2017, 23:39:45 par François » Journalisée
Guy-Claude Burger
Newbie
*

Karma: 2
Hors ligne Hors ligne

Messages: 42



Voir le profil WWW
« Répondre #2 le: 04 Décembre 2017, 23:13:20 »

... Que se passerait-il au niveau de l'organisme d'un régime alimentaire soit entièrement avec du poisson soit avec du poisson et des fruits ?

Un sacré déséquilibre ! Nos ancêtres ne se nourrissaient très certainement pas en appliquant des principes de diététique ou des régimes limitatifs. On peut très bien comprendre ce qui leur serait arrivé en ne mangeant que poisson et fruits : le poisson devient très fade, les fruits trop sucrés ou acides, une sensation de frustration s'installe, et on se sent poussé à chercher d'autres aliments, avec lesquels on retrouvera des phases lumineuses. Mieux vaut disposer de tous les aliments possibles que nous offre la nature et laisser l'odorat et le goût nous guider vers ceux que l'organisme désire... ça s'appelle l'instinctothérapie  Clin d'oeil
« Dernière édition: 04 Décembre 2017, 23:35:30 par Guy-Claude Burger » Journalisée

marc
Newbie
*

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #3 le: 27 Novembre 2019, 14:58:39 »

BONJOUR
JE NE COMPRENDS PAS
LES ANIMAUX MANGE CE QU ILS TROUVENT OU ONT ENVI
LA LIONNE CHASSE N IMPORTE QUELLE VIANDE ELLE A FAIM
LE SING CHASSE LE SINGE SANS TABLE DE RENIFLAGE MANGE LE FRUIT QU IL TROUVE SUR LE MOMENT
ILS LES BËTENT N ONT PAS 150 ALIMENTS POSES PAR TERR à RENIFLER
s il trouve du mais il bouffe mais et sinon tant pis c banane
Journalisée
Guy-Claude Burger
Newbie
*

Karma: 2
Hors ligne Hors ligne

Messages: 42



Voir le profil WWW
« Répondre #4 le: 27 Novembre 2019, 23:04:20 »

Avez-vous déjà observé un animal sauvage dans la nature ? Il est loin de manger tout ce qu'il trouve. L'odorat qui lui indique à grande distance les lieux où il trouvera l'aliment répondant à son besoin. Et s'il tombe sur un aliment qui ne l'attire pas olfactivement, il ne s'oblige pas à l'avaler, il se fie à ses sens. Il n'a bien sûr pas une table garnie devant lui, mais si vous comptez tous les aliments dont il peut sentir l'odeur à distance, il dispose d'une palette très importante.

C'est parce que nous, les humains, n'avons que de maigres vestiges de builbe olfactif, que nous avons besoin de humer de près les aliments pour reconnaître leur adéquation. C'est aussi parce que nous manquons complètement d'apprentissage, notamment dans la petite enfance, que notre odorat est sous-développé. On constate d'ailleurs qu'après des années d'instincto, sans doute grâce à l'exercice quotidien, et grâce au meilleur équilibre physiologique, l'odorat est de loin plus sensible que la moyenne. Je sens bien souvent des odeurs frappantes là où les autres me disent ne rien sentir du tout.
 
De plus, il ne faut pas comparer les primates que nous sommes avec des prédateurs carnivores : la viande est beaucoup plus passe-partout que les végétaux et une lionne peut se contenter de ce qu'elle attrape. Comparez plutôt avec la manière de s'alimenter des chimpanzés et des bonobos, et vous verrez qu'ils ne mangent pas n'importe quoi ni n'importe quand.
Journalisée

François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #5 le: 29 Novembre 2019, 09:19:07 »

On peut ajouter qu'un organisme sain n'a pas besoin d'un vaste choix quotidien et peut très bien se contenter de quelques aliments potentiels à disposition sur le moment, pour autant que ce ne soit pas toujours les mêmes à long terme.

En cas de pathologie, par contre - et les humains actuels parfaitement sains sont rares -, la situation est différente : un grand choix favorise la guérison. 
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !