PALEOCRU
16 Décembre 2018, 18:51:32 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: 05 Novembre 2018, 19:05:58 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Aliénor
Merci de me répondre aussi vite !
Effectivement, je suis intéressée par votre point de vue beau-chien...  Grimaçant Car se mettre dans la tête du maestro, est un véritable exploit !
Mes sentiments n'étant que le résultat d'une analyse rapide et d'une comparaison avec les images hypnagogiques, ou les pensées que l'on peut avoir tout au long de la journée, et les rêves lucides. Donc, effectivement, j'aimerais connaître votre vision.
Pour l'adresse, vous l'avez ou du moins François l'a.
Pour la santé, je prends bientôt un virage, j'espère. Changement de lieu de vie, voyage.
Mes ex problèmes cardiaques se trouvaient entre deux façons d'apprécier l'alimentaire mon cher Watson !  Grimaçant
Depuis maintenant trois, quatre ans, j'ai du mal à tuer même les insectes. Mais c'est assez paradoxal car je tue les taons et les moustiques lorsqu'ils s'en prennent à moi. (et les cons de la Terre aussi, mentalement du moins, mais...)
A bientôt,
Aliénor

 2 
 le: 05 Novembre 2018, 17:30:45 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Guy-Claude Burger
Vous allez me faire écrire des romans...

En ce qui concerne mon fils oui : il pratique sans exceptions (quelques unes à l'école mais pas longtemps) et s'en trouve fort bien. Jamais une maladie, beaucoup de force et d'endurance, depuis peu il s'amuse à courir des marathons et arrive régulièrement en tête, souvent premier toutes catégories. Je crois avoir partag ici certains posts qui lui étaient consacrés sur facebook.

Mes propres dents ont commencé à se gâter vers 18 ans, sans toute sous le coup des bons fromages suisses et des litres de lait qu'on m'a fait boire. Donc douze ans avant que je ne commence l'instincto. Ce qui ressort des observations faites sur bien du monde me fait penser que les caries sont dues à des accumulations de molécules mal dégradées par suite de dénaturation ou de surcharge, pour éviter ce phénomène, il faut un équilibrage précise, qui évite des déséquestrations trop rapides (si celles-ci augmentent excessivement le taux de molécules anormales dans le sang, in se produit toutes sortes de  roubles, et sur  tout au niveau de la dentine qui agit un peu comme un filtre, faute de circulation du sang et de drainage lymphatique. 

Question DMLA : elle est survenue alors que je ne pouvais pas m'équilibrer correctement en prison, au bout de six ans je crois. Il y avait dans mon champ de vision de l'oeil gauche une zone ressemblant à un gros grain de haricot, complètement aveugle. C'est resté stagnant pendant six à sept ans, plutôt lente aggravation (si je regardais un câble ou une antenne, il y avait une coupure du fil ou du pylône, très  gênant. Puis, avec le retour à une instincto bien équilibrée, au bout de deux ou trois ans, les câbles et les pylônes ont retrouvé leur continuité.

Question dioptries, j'ai depuis mes excès de viande fait un peu de presbytie et d'astigmatisme, dès les années 85,  voici les chiffres : Sphère : +1.75D. +1.25G, cylindre : +0.5D+1.25G  AXE 85D. 15G.  aDDITION +2.5 G & D. BASE PRISME 0 G &D. L'astigmatisme a complètement disparu depuis un ou deux ans. Je n'ai plus fait d'autre mesure depuis là.
en matière de vue, j'ai fait une expérience très instructive (bien qu'involontaire) avec des sardines pêchées dans des bassins où l'on nourrit les crevettes avec des diatomées séchées à chaud. J'ai d'abord pensé qu'elles étaient particulièrement agréables au goût, tout comme les fruits du Portugal ont des saveurs nettement meilleures que ceux du continent. Au bout de quelques semaines de consommation régulière, j'ai vu les mouches volantes, que j'ai depuis l'époque de mon irradiation, restées parfaitement stables, grossir et noircir au point de noircir complètement tout une partie du champ de vision. Dès que j'ai compris que ces sardines n'étaient pas en ordre, j'ai bien sûr stoppé, et au bout de quelques semaines, mes mouches volantes s'étaient envolées. Un moment, j'ai vraiment cru devenir aveugle, mais une fois de plus, la clé était dans l'alimentation dénaturée (des poissons qui consomment des aliments chauffés stockent des masses de molécules anormales, qui peuvent ensuite s'accumuler n'importe où dans l'organisme
 
Je m'étonne que vous ayez eu des problèmes de cœur en pratiquant correctement l'instincto. Depuis quand exactement avez-vous des réticences contre les produits animaux ?

Je suis très heureux que les œuvres de Jérôme Bosch vous intéressent. Je ne  connaissais pas du tout l'écrit dont vous m'avez envoyé le lien. Je viens de le lire en détail. L'auteur a eu mon bouquin entre les mains, et repris largement ce que je dis sur le premier panneau du Jardin des Délices. En revanche, il ou elle n'a rien compris à la suite. De nombreux exégètes en viennent à dire qu'il ne faut pas chercher du sens là où il n'y en a pas. C'est évidemment ce qu'on peut dire soit lorsqu'une oeuvre n'a aucun sens, soit lorsqu'on n'en comprend pas le sens. Le triptyque de Bosch a un sens tout à fait précis pour peu qu'on soit mis sur la piste, par exemple pour avoir vécu le rapport entre amour et extrasensoriel comme je l'ai par hasard vécu moi-même. Si la chose vous tient à cœur, donnez-moi votre adresse mail et je vous ferai parvenir le résumé de mon bouquin, très vite lu et donnant les axes principaux. Vous verrez que la logique interne de l'oeuvre exclut radicalement l'hypothèse hallucinatoire...
Bien à vous


 3 
 le: 05 Novembre 2018, 12:53:08 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Aliénor
Bonjour,

J'ai omis, hier, de vous demander :
Votre fils, dernier-né instincto, est-il resté instincto tt sa vie ?
A votre sujet, pour les dents, cela voudrait-il dire que vous avez eu des caries ? avant l'instincto ou après ?
C'est important de savoir, sur une personne qui est instincto depuis 54 ans je crois, l'évolution de la santé en général. Vous avez parlé de votre DMLA de l'oeil gauche qui a régressé et retrouvé une sensibilité presque normale. Au final, portez-vous des lunettes ? Votre vue est de combien ?
Je peux vous dire également, que le mental est très puissant. J'ai moi-même eu des problèmes de coeur il y a environ 8 à 10 ans. Arythmies presque tous les jours, et fuites valvulaires. J'ai porté un Holter durant 48 h. Le Dr m'a dit que les fuites ne se répareraient pas, qu'il fallait surveiller. Deux ans après, j'ai commencé une thérapie personnelle. Tous les soirs, avant de m'endormir je me concentrais sur une image de mon coeur en imaginant mes petites cellules au travail de réfection. J'ai fait ça pratiquement pendant trois, quatre ans. J'ai repassé une écho il y a un peu plus d'un an et le docteur n'a vu aucune fuite. Et durant tout ce temps, je n'étais pas instincto mais plutôt cru, naturel, à 90% (voyage Amérique) donc aussi cuit et viande parfois. Mes arythmies ne reviennent que quand je mange "mal" et si je craque sur du pain, les plantes des pieds me démangent le soir.
Bon, assez parlé de moi. Je vous souhaite une bonne soirée,
Aliénor.

 4 
 le: 05 Novembre 2018, 00:19:23 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Aliénor
je re-poste ce mess, car ça n'a apparemment pas fonctionné la 1e fois.

Bonsoir Guy-Claude,

Merci pour ces détails. Je suis persuadée, également, que la viande d'aujourd'hui n'est pas "encore" inscrite dans nos gènes. Je suis plutôt végétarienne, mais j'adore, une ou deux fois par mois, manger un ou deux jaunes d'oeufs crus, le blanc parfois, mais je préfère le jaune.
J'aime aussi les larves, mais comme vous l'avez compris, je n'aime pas tuer. C'est la raison principale. (Je ne suis pas contre l'avortement ;-) et le jaune d'oeuf...
J'ai lu les pages de vos sites et je suis entièrement d'accord avec votre façon de voir la vie.
Pour l'interprétation du Jardin des délices, je crois que l'esprit de Bosch est assez compliqué à cerner et que nous ne sommes pas capables de dire à quoi il pensait lorsqu'il l'a peint. Trop d'enjeux se jouaient à l'époque. Conflits entre religion et désir. Questionnement sur les différentes croyances. Les artistes sont tous un peu fous, n'est-ce pas ? Se laisser aller à nos émotions peut être très surprenant ! J'ai moi-même peint à l'âge de 11 ans, un grand tableau représentant un foetus baignant dans des formes abstraites...
Alors...
J'ai trouvé ça et je crois que vous connaissez : http://comprendrelapeinture.com/le-jardin-des-delices-jerome-bosch/
Pourquoi vouloir donner un sens à quelque chose qui n'en a pas forcément ? Et s'il avait peint des images prises dans ses rêves ? Ou s'il avait mangé des champignons hallucinogènes ? Trop d'inconnus entrent en jeu.

Pour ce qui est de Face B. je n'ai pas de compte et ne compte pas en avoir.
Peut-être vous serait-il possible de mettre une photo récente de vous sur ce site ou à défaut, m'en envoyer une en privé.

Je continue à vous suivre et peut-être un jour nous rencontrerons-nous à nouveau.

Bonne soirée à vous et salut à François.
Aliénor

 5 
 le: 04 Novembre 2018, 17:01:38 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Guy-Claude Burger
Décidément, hors notifications, je ne vois pas arriver les nouveaux posts sur Paléocru. Je devrais penser à y aller voir de temps en temps, mais avec mes multiples pages facebook, sites, bouquins, traductions, le temps passe et j'oublie.

Toutes mes excuses donc à Aliénor, et si possible penser à notifier les futures réponses.

Vous parlez de ma tumeur au genou, cela remonte à 1984 (j'avais juste 50 ans). Cette tumeur est apparue à la suite d’une longue période d'excès de viande rouge. J'ai délibérément fait l'expérience, et ma femme aussi, de consommer régulièrement de la viande jusqu'à arrêt gustatif, afin de vérifier le fonctionnement de l'instinct avec la viande crue et non assaisonnée. Ce que nous n’avions pas pris en compte, c'est que les viandes dont nous disposions résultaient de siècles de sélection par les éleveurs. Le bœuf, le mouton et le porc (le cheval dans une moindre mesure) ont acquis des saveurs beaucoup plus douces que leurs homologues sauvages. C'est surtout la variation de saveur qui est beaucoup moins nette : le chamois, le bison, la marmotte changent fortement de goût avec la disparition du besoin. Alors que ces viandes d'animaux reproduits par les éleveurs depuis des millénaires ont pu dériver peu à peu vers des saveurs restant agréables alors même qu'elles ne répondent à aucun besoin. C'est-à-dire que nous ne leur sommes pas adaptés génétiquement.

La dérive gustative s'explique facilement en tant que corollaire de l'art culinaire : dès l'instant où les consommateurs étaient saturés de protéines sous l'effet des recettes de cuisine, les viandes sauvages leur paraissaient inconsommables. Le goût étant désagréable dès la première bouchée (cela malgré la cuisson qui je masque pas suffisamment ces saveurs de gibier), ils ont tout naturellement donné priorité à la reproduction des lignées d'élevage présentant les saveurs les plus passe-partout. C'est aussi la raison qui a fait développer les recettes de marinade pour les viandes sauvages.

Bref, ma femme et moi, ainsi que de nombreux instinctos de l'époque, avons pu nous saturer de protéines sans que l'arrêt instinctif ne nous prévienne à temps. Différents symptômes sont alors apparus, dont la tumeur au genou que vous mentionnez. Ne comprenant pas de suite le processus, je l'ai faite opérer, alors qu'elle était grosse comme une petite noix. Mais continuant la surcharge de viande, je l'ai vue repousser jusqu'au même volume en peut-être six mois. Ayant entre-temps incriminé l'excès de viande, et plutôt que de subir une deuxième opération d'efficacité douteuse, j'ai simplement supprimé toutes les protéines animales. La tumeur a rapidement commencé à fondre, il n'en restait plus trace au bout de six mois environ.

Mais l'histoire ne se termine pas là : cette carence systématique de protéines me valut pour effet collatéral une belle hernie inguinale. Je décidai donc de consommer cette fois de la viande de gibier sauvage, misant sur une meilleure équilibration grâce aux arrêts plus nets. Le pharmacien, à qui je demandais un bandage herniaire, m'assura que jamais une telle hernie ne pourrait guérir et que l'absence d'opération me mettrait en danger de mort (occlusion, nécrose de la boucle intestinale). Au bout de huit mois, il pouvait constater que la hernie avait totalement disparu. Elle n'a jamais récidivé.

C'est à la même époque que ma femme a fait un cancer de l'utérus, avec pour différence qu'elle n'a pas accepté l'idée que la viande d'élevage pourrait en être la cause. Elle a ainsi perdu bien deux ans et n'a bien voulu se priver de viande que trois semaines avant son décès. Celui-ci a été dû non à la tumeur elle-même, mais à une kératinisation foudroyante des bronches sous l'effet d'une chimiothérapie connue pour cet effet secondaire.

Cet excès de protéines m’a valu à moi aussi quelques troubles au niveau de la kératinisation : rides, tympan et cristallin moins souples, grains de beauté, cela dans des proportions que l'on pourrait considérer comme associées à un vieillissement normal. Mais avec le temps et l’introduction progressive d’insectes (surtout de couvain d’abeilles), j’ai pu voir ces troubles singulièrement régresser. Ceux qui ont pu voir mes dernières photos sur facebook ont été frappés et m’ont même suspecté d’avoir fait un lifting. Mon astigmatisme (je voyais deux étoiles dans le ciel pour une seule) a totalement disparu. Un début de DMLA à l'oeil gauche a aussi régressé au point que la petite zone aveugle a retrouvé une sensibilité quasiment normale. J’élève actuellement des abeilles et des ténébrions, afin de poursuivre cette expérience de manière plus suivie. Je donnerai les résultats après les prochaines miellées...

Question dents, il faut plutôt prendre en considération celles de mes enfants. Mon fils cadet, notamment, né de mère instincto depuis dix ans et pratiquant lui-même dès la naissance, n’a à 44 ans pas une seule carie. On ne peut pas se fier, pour juger de l’effet de l’instincto sur les dents, à des individus l’ayant commencée après des années de cuisine, car le processus de la carie est beaucoup plus en rapport avec les matières stockées dans l’organisme, qu’avec l’alimentation quotidienne. Dans votre propre cas, il est très possible que les chocs alimentaires que vous avez connus en Amérique du sud.

Cheveux : comme je le signalais récemment sur ma page facebook, photographie à l'appui, j'ai vu repousser toute une zone de cheveux au-dessus du front. Le reste de ma chevelure est parfait, la couleur a même foncé ces derniers temps malgré le soleil du Portugal. C'est en principe lié à un meilleur équilibre auto-immun, en rapport direct avec les apports de protéines.
 
Je crains que le jeûne, surtout anhydrique, provoque une déséquestration de molécules nocives, qui pourront justement se déposer au passage dans la dentine (surtout s’il y a déshydratation) et ouvrir la voie à la carie. Sans compter d'autres dommages possibles au niveau des organes internes.

Question Jardin des Délices : connaissez-vous ma page de groupe « Le mystère Jérôme Bosch résolu ? » sur facebook ? Vous trouverez aussi certains articles sur www.culture-nature.eu , ou sur  www.psychototale.com , ou mieux encore dans mon livre "Jardin des Délices, le Mystère Jérôme Bosch résolu".

 6 
 le: 04 Novembre 2018, 16:54:44 
Démarré par denisbooks - Dernier message par denisbooks
A maints égards le mouvement dit de la décroissance est à la science économique ce que le paléocru est à la science de la nutrition : la révélation que  nos prétendues sciences entretiennent un fatras de  présupposés et de mythes irrationnels,  dont la fonction consiste précisément à masquer les vérités qui pourraient déranger l'ordre établi par la coutume et par le marché.  

On devrait d'ailleurs parler de mouvements de décroissance au pluriel car une ligne de fracture sépare en deux chapelles distinctes les adeptes de la simplicité volontaire : pour faire court d'une part ceux qui veulent aussi réduire la croissance démographique mondiale (les néo-malthusiens ) , et d'autre part ceux qui pensent que la surpopulation galopante est un faux problème, le vrai problème étant celui de la réforme alimentaire mondiale  et/ ou la redistribution des richesses (les néo-chrétiens)

La ligne éditoriale du mensuel La Decroissance se revendique du second courant même si le journal ne prône aucune affiliation religieuse et ne fait aucun prosélytisme. Ses adversaires la qualifie de ligne "réactionnaire" pour mieux la fustiger.  Sur toutes les grandes questions éthiques, les positions de la rédaction du mensuel sont alignées sur les positions traditionnelles de l'Eglise catholique. Les questions concernant l'éthique alimentaire ne sont abordées que sous l'angle de l'industrialisation de l'alimentation humaine et / ou animale, sans qu'on puisse distinguer la moindre originalité dans la réflexion des contributeurs réguliers au magazine :  en gros tout ce qui cède aux sirènes de la technique moderne est péché..... sauf .....la gourmandise.  

Ceux qui s'intéressent à d'autres sujets que l'alimentation trouveront matière à réflexion dans ce journal.

Ainsi dans le numéro de Novembre, une interview de Jacques Testart biologiste,  apôtre de la décroissance  et ancien directeur de recherche à l'INRA et à l'INSERM, père scientifique du premier bébé éprouvette ( rappelez vous les anciens : Amandine en  1982 ), Président d'honnneur de la Fondation Sciences Citoyennes, interview   dont le ton devrait ravir plus d'un lecteur de ce  forum :

"Il est postulé que plus de médecine et de technologie c'est plus de progrès....il est remarquable que la médecine administre de plus en plus les corps depuis la conception jusqu'à l'extinction, même là où son intervention n'est pas justifiée par un réel progrès des connaissances......L'autonomie des individus est l'ennemie du capitalisme, et l'aliénation aux artifices est son alliée"

" De plus de simples orientations sociétales se font passer pour progrès dès lors qu'elles sont institutionnalisées . Ainsi la fécondation d'une femme par un individu de passage ou par un homosexuel sont des pratiques anciennes qui ne deviennent des "progrès" que si l'Etat les reconnait et les soutient sous forme de PMA ou de GPA .....C'est donc toute une mythologie du progrès souvent renforcée par le conformisme du bien penser , qu'il faudrait ruiner "

Comme dirait l'autre :        " What else ?"





 7 
 le: 02 Novembre 2018, 20:23:14 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Aliénor
Merci François, j'espère que ses occupations lui procurent du plaisir car à nos âges... le plaisir est primordial ! Grimaçant
Bonne soirée,
Aliénor

 8 
 le: 02 Novembre 2018, 16:36:02 
Démarré par Aliénor - Dernier message par François
Il est distrait et très occupé !  Clin d'oeil

 9 
 le: 31 Octobre 2018, 22:37:01 
Démarré par Aliénor - Dernier message par Aliénor
Allô allô ? Y'a quelqu'un ? Silence radio, apparemment, les questions posées restent sans réactions, dommage.
J'aurais aimé avoir des réponses à mes interrogations posées plus haut, à savoir la santé générale de Monsieur Burger, le cancer de son genou, ce qu'il pensait du jeûne hydrique et sec, et surtout ce qu'il avait à me dire sur le tableau de Bosch !
J'espère que ce silence n'est pas fâcheux.
Bonne soirée et à bientôt, j'espère ;-)
Aliénor

 10 
 le: 16 Octobre 2018, 21:11:40 
Démarré par François - Dernier message par François
 Huh j'ai la même chose en portugais ! Je supprime le lien.

Pages: [1] 2 3 ... 10
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !