PALEOCRU
25 Septembre 2018, 05:12:50 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: 43 ans d'instincto - depuis la naissance  (Lu 472 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 176



Voir le profil
« le: 14 Octobre 2017, 17:50:50 »

Instincto 100% depuis la naissance, garanti sans stéroïdes... Bel exemple d'équilibre staturopondéral !

J'ai retrouvé grâce à un bon ami quelques photos de mon fils cadet à l'âge de 30 ans. De quoi calmer les inquiétudes de tous les détracteurs qui ont pu dire que l'instincto fait maigrir...

Il a maintenant 43 ans, pas la moindre carie dentaire, et vient de monter sur le podium à l'issue d'une course de 70km -- cela aussi sans entraînement particulier. Ce qui l'intéresse, c'est de voir comment le corps nourri sans cuisine peut fonctionner.




Quelques précisions sur la course gagnée par mon fils cadet : 71,4km en 6:31 arrivé premier toutes catégories. Donc plus performant que les jeunes, à 43 ans. Production de calories estimées : 5510. Lieu : lac de Bang Phra en Thaïlande. Date : 1er octobre 2017. Il a pu courir sans aucune interruption, sauf une chaussure qui a lâché.

Son entraînement est modéré, environ une demi-heure de course par jour.

Simplement pour en boucher un coin à ceux qui prétendent que l'instinctothérapie ne permettrait pas de développer et conserver un organisme performant, ou de générer assez de calories. Bien au contraire : instincto 100% depuis six ans avant sa naissance (sa mère pratiquait elle aussi à 100% depuis 10 ans), on ne peut pas attribuer cette victoire à des restes de cuit !

Pour ceux qui s'intéressent à cette forme d'alimentation : mon bouquin "Manger Vrai" va sortir de réimpression dans quelques jours, le lien pour le commander sera : http://www.culture-nature.eu/livres (fonctionnel d'ici peu). Il va très bientôt aussi sortir en anglais et en allemand.

Encore quelques précisions sur notre coureur de 43 ans instincto de naissance:

ce n'est pas une seule course, mais en fait un série de quatre courses de respectivement 10,5, 21, 42 et 71,4 km, le nombre de concurrents passant de plus de mille à 118 pour la dernière, qu'il a gagnées en étant chaque fois premier toutes catégories.

Pour répondre aux questions posées : son entraînement est modéré, il court environ une heure tous les deux jours, à une vitesse de quelque 17 km/heure. Il faut aussi savoir qu'il descend d'un génome familial qui n'a jamais rien eu d'athlétique, loin de là.

Dans ces conditions, il est difficile d'attribuer une telle capacité à autre chose qu'à son alimentation naturelle, c'est là le seul facteur qui peut expliquer de pareilles performances !
« Dernière édition: 14 Octobre 2017, 21:17:22 par François » Journalisée
Guy-Claude Burger
Newbie
*

Karma: 2
Hors ligne Hors ligne

Messages: 31



Voir le profil WWW
« Répondre #1 le: 02 Novembre 2017, 17:55:38 »

Comme ma dernière publication sur facebook a été supprimée pour non conformité aux standards de la communauté, je la publie ici :

Gagner un supermarathon, avec un minimum d’entraînement et plus d’une heure d’avance sur le peloton, c’est sans doute une preuve de bon fonctionnement de l’organisme ! https://www.facebook.com/guyclaude.burger/posts/1701556403211320)
Certains amis m’ont fait remarquer qu’on devrait voir aussi dans d’autres domaines des signes de bonne santé chez un jeune homme pratiquant l'instincto depuis la naissance…
Ils ont tout à fait raison, en voici deux exemples plus parlants que toutes les belles théories : mon fils cadet à 20 ans environ nous fait une démonstration de souplesse peu commune. Là aussi, aucun entraînement, je lui ai simplement demandé à brûle-pourpoint s’il arrivait mieux à toucher ses orteils avec les jambes raides que son père -- car cela a toujours été difficile pour moi. Grosse surprise : il a pu quasiment poser les coudes par terre sans effort apparent.
Autre exemple de fonctionnement métabolique : il pouvait rester en maillot de bain en plein hiver, par un froid de canard, sans être particulièrement incommodé. J’ai retrouvé là aussi une photo où on le voit faire la sieste dans la neige sans du tout grelotter ! Ce qui ne l’empêche pas de vivre en Thaïlande, il y a là de si bons durians…
« Dernière édition: 02 Novembre 2017, 18:12:37 par Guy-Claude Burger » Journalisée

Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !