PALEOCRU
11 Décembre 2019, 11:03:30 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Carnivorisme - Zero carb  (Lu 40131 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Vincent
Invité
« le: 29 Janvier 2010, 07:55:50 »

.
« Dernière édition: 12 Juillet 2010, 04:53:08 par Vincent » Journalisée
Fred
Invité
« Répondre #1 le: 29 Janvier 2010, 13:51:04 »

Bonjour Vincent et bienvenue sur le forum !

Qu'est-ce qui t'a amené au carnivorisme ?
Quels problèmes de santé avais-tu et quels sont les effets de ce régime ?

Journalisée
Vincent
Invité
« Répondre #2 le: 10 Février 2010, 21:39:09 »

J'ai mangé mes premières langues aujourd'hui.. d'agneau. Délicieux!  Et j'ai un coeur de boeuf qui m'attend dans le frigo pour demain, j'ai bien hâte d'y gouter.

Vous mangez beaucoup d'organes? Les langues vont maintenant faire parti de mon alimentation chaque semaine.

Je n'ai pas encore essayé de rognons, ris, cervelles, testicules. J'vais tous les essayer à part les testicules peut-être Grimaçant  

En passant, je ne suis plus carnivore, j'ai eu quelques problèmes de diarrhée et de baisse d'énergies alors j'ai décidé de manger des fruits et tout est revenu à la normale. Je vais manger environ 90% viande, 10% fruit/légumes. Et beaucoup d'organes Sourire

Pour ce qui est de mes problèmes de santé, j'y reviendrai.
Journalisée
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #3 le: 11 Février 2010, 07:59:42 »

Bonjour Vincent,

Les humains sont manifestement des omnivores et même les animaux carnivores sont friands des végétaux qu’ils trouvent dans l’estomac de leurs proies. Par exemple les chats aiment beaucoup les amandes, les noix, les noisettes ; mais ils ne peuvent pas les mâcher alors il faut le faire pour eux (prémâcher) parce qu’ils les trouvent normalement prémâchées dans l’estomac des souris. Ils mangent aussi volontiers de l'avocat et même du durian !



Le carnivorisme pur (« zero carb ») est une nouvelle mode US dont les conséquences à long terme sont inconnues. C’est certainement dangereux à moins de manger exclusivement du gibier n’ayant accès ni à nos cultures (maïs par exemple) ni à nos déchets. Et encore, faudrait–il réellement faire comme les vrais carnivores, manger tout, y compris le contenu de l’estomac, et surtout pas se limiter à du bœuf ni même à la viande de gros animaux. Les hominidés et humains du paléolithique mangeaient manifestement beaucoup d’insectes, de petits animaux, de crustacés, d’œufs certainement – sans parler de toutes sortes de végétaux – et je suppose qu'ils n’avaient pas d’idéologie « zero carb » !

Cordialement,
François
« Dernière édition: 18 Février 2010, 10:27:34 par François » Journalisée
Fred
Invité
« Répondre #4 le: 13 Février 2010, 20:41:47 »

Moi aussi j'ai abandonné le carnivorisme...

J'ai mangé ce soir de l'espadon !
Le meilleur sashimi que je connaisse.
Journalisée
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #5 le: 18 Février 2010, 10:24:21 »

En espérant que tu n'as pas irrémédiablement détérioré ta santé en mangeant exclusivement de la viande pendant des mois et des mois et surtout des centaines de kilos de bœuf de supermarché... Choqué Tu manges aussi des végétaux maintenant ?
Journalisée
Fred
Invité
« Répondre #6 le: 18 Février 2010, 14:28:37 »

En espérant que tu n'as pas irrémédiablement détérioré ta santé en mangeant exclusivement de la viande pendant des mois et des mois et surtout des centaines de kilos de bœuf de supermarché... Choqué Tu manges aussi des végétaux maintenant ?

N'exagérons rien, je n'ai jamais mangé des centaines de kilos de boeuf !
Pendant mon expérience carnivore, je mangeais toute sorte de viande (porc, cheval, mouton, ane, lapin, volailles, ...), incluant les abats, et aussi des fruits de mer (les bonnes huitres de Bretagne, des amandes de mer, ...) et un peu de poisson (surtout du thon).
Maintenant je mange en plus des fruits. Les légumes ne passent décidément pas (trop de fibre).

Voili voilou!!
« Dernière édition: 18 Février 2010, 15:47:33 par Fred » Journalisée
Gérard
Invité
« Répondre #7 le: 25 Février 2010, 11:51:18 »

Moi aussi j'ai abandonné le carnivorisme...

J'ai mangé ce soir de l'espadon !
Le meilleur sashimi que je connaisse.

Manger de l'espadon c'est toujours une pratique de carnivore, me semble-t-il Sourire

En ce qui concerne la pertinence ou non pertinence d'un régime "carnivore" ou LC (ZC est impossible) sur le long terme, ni ton expérience, ni la mienne, ni celle des ZC de RAWPALEO et encore moins l'expérience instincto ne permettent de conclure quoi que ce soit pour le moment. Beaucoup trop tôt.

Et encore une fois au moins un peuple a vécu des millenaires en LC
Journalisée
Fred
Invité
« Répondre #8 le: 26 Février 2010, 20:15:06 »

Moi aussi j'ai abandonné le carnivorisme...

J'ai mangé ce soir de l'espadon !
Le meilleur sashimi que je connaisse.

Manger de l'espadon c'est toujours une pratique de carnivore, me semble-t-il Sourire

En ce qui concerne la pertinence ou non pertinence d'un régime "carnivore" ou LC (ZC est impossible) sur le long terme, ni ton expérience, ni la mienne, ni celle des ZC de RAWPALEO et encore moins l'expérience instincto ne permettent de conclure quoi que ce soit pour le moment. Beaucoup trop tôt.

Et encore une fois au moins un peuple a vécu des millenaires en LC


Je n'ai rien conclu sur la pertinence du carnivorsime en général, j'ai juste constaté que je n'y parvenais pas aujourd'hui.
Cela semble réussir à certains, tant mieux pour eux!
Journalisée
Gérard
Invité
« Répondre #9 le: 27 Février 2010, 08:53:47 »


Je n'ai rien conclu sur la pertinence du carnivorsime en général, j'ai juste constaté que je n'y parvenais pas aujourd'hui.
Cela semble réussir à certains, tant mieux pour eux!

Cela leur réussit sur le court terme, comme d'ailleurs la plupart des "régimes" pronés par divers gourous prétendant détenir la vérité avec un grand V. Il n'est pas surprenant que si l'on passe vegan cru ou ZC cru ou fruitarien cru après régime usuel ou ZC après vegan ou réciproquement il puisse y avoir des effets positifs pendant un certain temps....   

 
Journalisée
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #10 le: 27 Février 2010, 09:52:39 »

Exactement. C'est aussi ce qu'on  disait là : Response delays
Journalisée
corbe
Newbie
*

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #11 le: 06 Mars 2010, 18:48:23 »

Bonjour Vincent !

En passant, je ne suis plus carnivore, j'ai eu quelques problèmes de diarrhée et de baisse d'énergies alors j'ai décidé de manger des fruits et tout est revenu à la normale.
Est-ce que ce ne serait pas dû à un manque de graisses ? L'être humain se distingue de tous les autres animaux par l'énorme masse (relative) de son cerveau, qu'il doit alimenter en énergie : soit par des glucides, soit par des lipides appropriés (comme les graisses animales saturées). L'humain ne peut donc pas se contenter du régime carnivore d'un chat ou d'un chien : il doit consommer une proportion beaucoup plus grande de graisses... quitte à laisser aux-dits chiens ou chats le surplus de muscles et organes (d'ailleurs c'est peut-être un facteur qui à favorisé la domestication du chien...)

En passant... dans les rognons, le délice c'est la graisse qu'il y a autour ! Le rein en lui-même m'est rapidement écoeurant et je le laisserais bien à mon chien si j'en avais un...

Je suis en train de finir de lire en parallèle "The Fat of the Land", et la compilation des messages de "l'Ours" qui a suivi un régime "zero carb" (défini par lui comme moins de 5 g de glucides par jour) pendant 47 ans...(merci à Fred pour son lien !)
Je trouve ça vraiment passionnant. Alors, "The Bear", info ou intox ? Vous en pensez quoi ?
Moi, ça me parait crédible (grâce aux inuits) même si cela remet en cause bon nombre des conditionnements issus de notre civilisation bâtie sur les céréales (donc sur les glucides), ou de nos aspirations à un retour au paradis perdu (régime frugivore).
Évidemment cela ne va pas me faire passer à un régime carnivore, mais d'un point de vue théorique et thérapeutique c'est sans doute une expérience inestimable pour les gens qui supportent mal les glucides et qui développent certaines pathologies.

Malheureusement la médecine n'est pas près de se pencher là-dessus car il est plus facile pour la majorité (et source de profit illimité pour une petite minorité) d'avaler une pilule que de changer ses habitudes alimentaires.  Pleurs

Pierre-Eric
« Dernière édition: 06 Mars 2010, 18:54:31 par corbe » Journalisée

"La nature n'a besoin d'aucun remède – elle ne demande que l'opportunité d'exercer sa propre prérogative d'auto-guérison." J. H. Tilden
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 189



Voir le profil
« Répondre #12 le: 07 Mars 2010, 06:50:39 »

Je suis en train de finir de lire en parallèle "The Fat of the Land", et la compilation des messages de "l'Ours" qui a suivi un régime "zero carb" (défini par lui comme moins de 5 g de glucides par jour) pendant 47 ans...(merci à Fred pour son lien !)
Je trouve ça vraiment passionnant. Alors, "The Bear", info ou intox ? Vous en pensez quoi ?

Gérard a parlé là de variability in human genome .

J’en pense aussi que chacun est différent et que ce qui convient à une personne ne convient pas forcément à d’autres. En outre, l’alimentation dépend beaucoup du climat et je me vois mal vivre d’un régime à la Inuit sous les tropiques. Attention aussi à la qualité de la viande : il faudrait absolument du gibier qui n'a pas accès nos déchets ni à nos champs de céréales et des animaux marins non contaminés par la pollution de l'eau.  Indéci

Cordialement
François
Journalisée
Vincent
Invité
« Répondre #13 le: 07 Mars 2010, 09:03:06 »


Est-ce que ce ne serait pas dû à un manque de graisses ?

Oui, c'est ma conclusion. Quand j'étais carnivore, je ne mangeais pas de graisses, je mangeais seulement la viande qui était parfois maigre, et les abats sont aussi maigre en général. Erreur de débutant Clin d'oeil

J'ai commencé à manger de la moelle cette semaine. J'ai mangé de la cervelle de veau aussi, c'était pas mal. J'vais essayer de me procurer de la graisse auteur des reins. Je ne veux pas déprendre trop des fruits comme source d'énergie, l'émail de mes dents a été très abîmé par 6 mois de fruitarianisme.
Journalisée
Gérard
Invité
« Répondre #14 le: 09 Mars 2010, 12:24:41 »

Bonjour Vincent !

En passant, je ne suis plus carnivore, j'ai eu quelques problèmes de diarrhée et de baisse d'énergies alors j'ai décidé de manger des fruits et tout est revenu à la normale.
Est-ce que ce ne serait pas dû à un manque de graisses ? L'être humain se distingue de tous les autres animaux par l'énorme masse (relative) de son cerveau, qu'il doit alimenter en énergie : soit par des glucides, soit par des lipides appropriés (comme les graisses animales saturées). L'humain ne peut donc pas se contenter du régime carnivore d'un chat ou d'un chien : il doit consommer une proportion beaucoup plus grande de graisses... quitte à laisser aux-dits chiens ou chats le surplus de muscles et organes (d'ailleurs c'est peut-être un facteur qui à favorisé la domestication du chien...)

En passant... dans les rognons, le délice c'est la graisse qu'il y a autour ! Le rein en lui-même m'est rapidement écoeurant et je le laisserais bien à mon chien si j'en avais un...

Je suis en train de finir de lire en parallèle "The Fat of the Land", et la compilation des messages de "l'Ours" qui a suivi un régime "zero carb" (défini par lui comme moins de 5 g de glucides par jour) pendant 47 ans...(merci à Fred pour son lien !)
Je trouve ça vraiment passionnant. Alors, "The Bear", info ou intox ? Vous en pensez quoi ?
Moi, ça me parait crédible (grâce aux inuits) même si cela remet en cause bon nombre des conditionnements issus de notre civilisation bâtie sur les céréales (donc sur les glucides), ou de nos aspirations à un retour au paradis perdu (régime frugivore).
Évidemment cela ne va pas me faire passer à un régime carnivore, mais d'un point de vue théorique et thérapeutique c'est sans doute une expérience inestimable pour les gens qui supportent mal les glucides et qui développent certaines pathologies.

Malheureusement la médecine n'est pas près de se pencher là-dessus car il est plus facile pour la majorité (et source de profit illimité pour une petite minorité) d'avaler une pilule que de changer ses habitudes alimentaires.  Pleurs

Pierre-Eric

L'expérience Inuit montre que c'est plus ou moins crédible mais:

-Les Inuits mangeaient TOUS les carbs qu'ils pouvaient trouver dans leur environnement et n'étaient pas du tout ZC par idéologie mais simplement LC par nécessité. Et ça change bien des choses, toutes les idéologies étant par nature des idioties.

-La graisse consommée par les Inuits n'avait rien à voir avec ce que mangent les ZC modernes. Lard de mammifères marins très différent en composition notamment en PUFAs des graisses d'animal terrestre.

-Il est tout à fait absurde sur un plan écologique de prôner un  régime ZC pour un nombre non négligeable d'humains. C'est complètement idiot de croire que les humains peuvent choisir arbitrairement ce qu'ils veulent manger ou le régime qui serait soit-disant le "meilleur" ou le seul "approprié" (ou autres fadaises sorties de leur soit-disant gros cerveau dont ils sont si fiers) et en particulier ce fameux ZC. J'aimerais bien que les crétins qui envisagent ce genre de choses m'expliquent où ils pensent trouver la graisse animale de bonne qualité pour nourrir ainsi plus qu'un nombre symbolique d'humains.  Si les ZC actuels peuvent trouver de la graisse de boeuf ou bison élevé à l'herbe à un prix  encore abordable c'est parce que leur nombre est minuscule et que d'autres consommateurs sont prêts à acheter le maigre.
La nature, je répète une fois de plus, nous impose des contraintes drastiques sur le long terme et c'est bien pour cela que sauf situation écologique exceptionnelle comme celle des inuits les humains doivent et devront manger des carbs à peu près partout.

- Enfin sur la pertinence physiologique du ZC, elle-même, il n'est probablement pas optimum de ne pas consommer directement au moins la quantité incompressible de carbs (glucose) nécessaire à l'organisme et donc de contraindre celui-ci à la synthétiser par néoglucogénèse à partir des acides aminés notamment. Cette voie métabolique qui existe certes notamment pour faire face à une restriction temporaire est en fait extrêmement dispendieuse en énergie ( 11 ATP/ molecule de glucose formée !) et surtout productrice de quantité de déchets azotés toxiques (urée et acide urique) pour l'élimination desquels nous sommes apparemment moins bien équipés que les vrais carnivores. Pour moi c'est ça qui nous différencie des carnivores et pas les besoins du soit-disant gros cerveau.

Un bon lien sur l'homéostasie du glucose: http://www.medbio.info/Horn/Time%203-4/homeostasis1.htm     
« Dernière édition: 09 Mars 2010, 12:49:04 par Gérard » Journalisée
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !