PALEOCRU
17 Juillet 2019, 19:09:11 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Plantes sauvages  (Lu 6965 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
corbe
Newbie
*

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil
« le: 06 Juillet 2010, 12:15:43 »

Qui dit paléocru dit aussi redécouvrir les plantes sauvages !

Voici deux ouvrages de François Couplan, ethno-botaniste et pionnier de l'étude des plantes sauvages comestibles en Europe.
  • Une petit guide "tout en un" très bien fait qui permet d'identifier un grand nombre de plantes, et qui fournit beaucoup d'informations sur leur utilisations alimentaires, leur composition et leur propriétés médicinales :
    Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques. François Couplan et Eva Styner. (delachaux et niestlé, 1994)
  • Un guide complet des plantes sauvages comestibles, avec plus d'information pour beaucoup plus de plantes, mais il faut avoir en plus une flore pour identifier les plantes.
    Le régal végétal. François Couplan. (Sang de la Terre, 2009)

Pour avoir pratiqué un peu en forêt d'ile de France, et en prairie de basse montagne (à vaches), quelques remarques :

En pleine forêt, c'est la dèche. Il y a très peu à manger, heureusement il y a la saison des châtaignes avec ses petits bonbons qui tombent des arbres. Il n'y a qu'en clairière qu'on peut se mettre quelques feuilles correctes sous la dent, ou sur le bord des chemins... mais là il vaut mieux se méfier si les chemins sont trop fréquentés ! (à cause des chiens qui mangent plein de saloperies, etc.).
Les prairies et ses bordures, c'est le rêve pour le mangeur de salades sauvages.

On se rend compte que de manière générale y a beaucoup plus de plantes sauvages comestibles qu'on le pense, même crues.
En théorie il y aurait presque l'embarras du choix, sauf que :
L'arrêt instinctif est très marqué et... souvent très rapide ! Parfois juste après 2 ou 3 feuilles très savoureuses. Aucune orgie de salade à l'horizon.
Mais en alternant les plantes et en revenant plusieurs fois aux plantes délaissées, on arrive tout de même à en consommer une quantité décente. A l'évidence, cette façon de consommer les plantes en les mélangeant est naturelle dans une prairie, c'est presque inévitable (il suffit d'avoir essayé pour s'en convaincre).

Comme on pouvait s'y attendre, en ne consommant que des plantes bien identifiées, aucun effet néfaste, digestion et transit parfaits, même avec mélange et en essayant de forcer un peu au delà de l'arrêt... mais honnêtement c'est presque impossible !

Bref, c'est une expérience intéressante, qui permet d'agrémenter les repas... mais certainement pas de se nourrir. On aura beau dire que les plantes comestibles en plus grande quantité du temps de nos ancêtres ont disparues de notre environnement depuis que nous avons sélectionné et cultivé les espèces que nous consommons exclusivement, je suis sceptique.
Je pense plutôt que les plantes sauvages ont un arrêt instinctif fort car elles sont riches en substances de défense contre les prédateurs, et que sans la cuisson notre espèce homo sapiens n'a jamais pu en consommer des quantités importantes. A l'exception de certains fruits, mais c'est alors la disponibilité qui fait défaut. L'exemple des châtaignes est intéressant car à la saison on peut en trouver à profusion... mais crues, l'arrêt instinctif est assez rapide !
Nos plantes cultivées (consommables en grande quantité) ont vu leurs défenses diminuer par la sélection, et ne font pas long feu sans de nombreux soins et protection contre une foule de bébêtes voraces.

« Dernière édition: 06 Juillet 2010, 12:20:09 par corbe » Journalisée

"La nature n'a besoin d'aucun remède – elle ne demande que l'opportunité d'exercer sa propre prérogative d'auto-guérison." J. H. Tilden
Fred
Invité
« Répondre #1 le: 10 Juillet 2010, 17:14:29 »

Oui, les plantes sauvages sont plus des médicaments que des aliments. Sans la sélection artificielle faite par l'homme pour réduire la dose de toxine et augmenter leur palatabilité, et bien sûr la cuisson, il serait impossible aujourd'hui de manger une quantité substantielle de légumes...
Journalisée
Canari
Newbie
*

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9


Voir le profil
« Répondre #2 le: 10 Novembre 2017, 01:07:33 »

Je confirme un point, j'ai du plantain tres bon a manger, mais les bebetes aiment aussi! Je le distingue du plantain plus amer avec ses feuilles bien plus mangees que les autres...

J'ai aussi du pissenlit, de la criste marine, de la stelaire, de la miners lettuce, je crois claytonia est son nom... divers ail sauvages.

J'ai aussi plusieurs arbres a baies, d'afrique du sud ou d'amerique du sud: goyave fraise, prunier de natal et kai apple. Aussi du lili pili, je crois que c'est australien. Ce sont des baies roses croquantes mais peu sucrees.
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !