PALEOCRU
17 Juillet 2019, 19:09:02 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue!
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Histoire des bases théoriques  (Lu 2769 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
denisbooks
Jr. Member
**

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 68


Voir le profil
« le: 16 Août 2010, 16:22:46 »

Publié avant que Mr Burger ne redécouvre  l'instinct alimentaire par miracle.

Le type qui ecrit cela a terminé sa carrière comme  "Directeur de la recherche médicale" dans un établissement public de recherche.  Il va publier ce texte 5 ans avant de prendre sa retraite, après avoir réfléchi à cette question (selon ses propos) pendant des décennies.   

" L'augmentation très importante de l'incidence des maladies cardiaques dans les pays occidentaux  a conduit à des recherches dans le monde entier, qui ont aboutit a faire porter le chapeau à  la consommation de produits gras. Il existe une certaine confusion à cet égard et ce texte essaye de mettre en lumière  l'extreme importance des principes evolutionnistes dans cette affaire, qui me semblent avoir été pris à la légère. Le problème est considèrablement éclairci lorsque ces principes sont mis en avant.
Le principe evolutionniste dont il s'agit concerne le sens du goût  et de manière plus générale l'instinct alimentaire, et il est nécessaire de faire quelques remarques préliminaires sur cet instinct.
Dans un premier temps on peut déduire de l'acceptation de la théorie darwinienne que tout organisme naturel doit être parfaitement adapté à son environnement alimentaire, c'est à dire l'environnement dans lequel cet organisme  a évolué........

Ce principe signifie en ce qui concerne l'instinct alimentaire, que l'organisme peut se fier à son instinct en toute confiance pour lui dire ce qu'il peut ou ne peut pas manger, que lorsque l'instinct s'exerce sur des substances naturelles; c'est à dire des substances qui se trouvent dans l'environnement naturel de l'organisme.
Par exemple, un organisme comme l'homme sera capable de se fier à sa langue complètement pour le protéger contre les plantes empoisonnées comme la digitale, qui existe dans son environnement naturel, et qui a un goût très fortement amer; mais pas contre des composés d'arsenic naturels (??) ramenés des tréfonds de la terre quand on en extrait le fer, qui n'ont  jamais existé dans l'environnement naturel et qui n'ont pratiquement pas de goût......

Il est par conséquent impossible de convenir  avec X. (nom d'un des pontes de la nutrition du XXème siècle, d'origine juive ayant fait une carrière bien plus remarquable que l'auteur cité ici - qui lui a été totalement oublié depuis-) de l'inadéquation de l'instinct alimentaire, lorsqu'il cite à cet effet le cas d'un enfant qui mange du cirage. Nous pourrions citer mille substances non naturelles de ce type , où l'instinct n'est d'aucune utilité, mais l'objectif  de ce papier est de mettre en lumière le fait que le principe darwinien nous  enseigne de n'exercer notre instinct que sur les substances naturelles sur lesquelles il peut s'exercer en toute confiance, et nous permettre de mettre à profit une des choses les plus utiles qui soient dans le monde vivant......"

Sacré directeur de la recherche médicale ! C'est pas dans "Science et vie " , l'organe officiel  de la science réductionniste qu'on risque de lire un jour ce genre de truc.....

L'article se termine comme ceci
" La simplification ( de la théorie de l'alimentation humaine) rejoint la simplification dans la pratique, évitant beaucoup de soucis  dans la cuisine. De plus, il y a peu de perte côté plaisir, parce qu'aucun aliment de base n'est interdit, et aucun désir naturel n'est menacé. Les changements indiqués cependant conduisent à des dépenses supplémentaires , parce que les couts de stockage d'aliments dans leur état naturel sont supérieurs à ceux des aliments industriels et coutent donc plus chers à l'achat."

Je n'ai pas exploré la bibliographie donnée à la fin de l'article en détail mais en regardant rapidement, je vois que les sources allemandes ne figurent pas dans la bibliographie.  Huh
Or ce qui me fait dire que l'auteur ne peut ignorer les sources allemandes, c'est  cette remarque contenue à la fin d'un autre article du même auteur sur le même sujet , remarques  qui , pour l'historien de la médecine  sonnent comme un aveu :

"( Quelles que soient les raisons pour lesquelles la société ne veut pas entendre parler de cette histoire) Il n'y a pas de raison que ceux qui souhaitent en connaitre, et qui placent leurs exigeances de santé beaucoup plus haut que les personnes ordinaires, soient obligées de participer à ce processus douleureux d'adaptation ( aux aliments industriels). Pour  ces personnes, les idées présentées ici sont d'une importance capitale, pas seulement en ce qui concerne la prévention et l'arrêt des pathologies concernées, mais aussi  en ce qui concerne le SUCCES DES TRAITEMENTS CHIRURGICAUX."

La chirurgie  comme vecteur  de diffusion du nihilisme médical à travers les siècles, en voilà une magnifique thèse d'histoire de la médecine ! Qui mieux que les chirurgiens ont pu constater l'inutilité des traitements médicaux sur leurs patients ?  J'en connais un qui doit dire merci aux chirurgiens pour avoir assuré le succès post -opératoire de son traitement chirurgical .... Souriant   

Ah j'oubliais un petit détail. Le chirurgien qui a écrit ces lignes a été convié à témoigner devant le Sénat Américain. Mais pas à sa demande. A la demande d'un futur candidat démocrate à la présidentielle américaine.......Vous imaginez que pour faire témoigner un scientifique à ce niveau, il fallait non seulement que le type ait une certaine carrure scientifique, qu'il ait des arguments sérieux, qu'il dispose d'un minimum d'appuis  et  que cette discussion ait pu être envisagée  sous un angle politique. Il va sans dire que  l'auteur de ces lignes devait bénéficier d'une "virginité morale".


On a évidement affaire avec cette histoire d'instinct a une tradition de pensée ancienne, qui a profité de l'avancement des sciences pour définir et redéfinir en permanence, de plus en plus précisément  la notion d' "aliment naturel". Une fois ceci posé, il restait à définir  la  manière de  consommer ces aliments "naturels"  le plus "naturellement" possible. Pour avoir essayé de manger cru pendant un séjour aux USA, bien avant de connaitre le fonctionnement de l'instinct, je peux témoigner qu'il ne suffit pas de comprendre toute  l'importance de manger cru pour arriver à manger cru....




 
Journalisée

"C'est seulement de manière polémique que la réalité s'offre à la connaissance". Adorno
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 186



Voir le profil
« Répondre #1 le: 17 Août 2010, 22:00:28 »


Encore une fois, si tu cites une partie d’un document, il faut donner la source sinon c’est du plagiat et une violation de copyright. Si tu ne veux pas indiquer clairement la référence avec nom de l’auteur et titre de la publication, alors tu n’en parles pas et surtout tu n’en cites pas des extraits, c’est tout.
Journalisée
denisbooks
Jr. Member
**

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 68


Voir le profil
« Répondre #2 le: 06 Avril 2011, 23:46:17 »

Je suis de bonne humeur et je vais te fais une confidence. Le type qui a écrit cela était un militaire de carrière. Il a commencé à s'intéresser à ces questions d'instinct alimentaire  à la fin des années 30 , début des années 40. Je te laisse deviner qui, à cette époque, a bien pu lui  souffler l'idée "saugrenue" de s'intéresser à cette question -disons-marginale du point de vue de l'histoire des idées médicales en Occident.

Car il est bien entendu que personne n'a jamais compris cette histoire d'instinct alimentaire "de lui-même". 

Homosexualité et  armée, armée et   médecine , médecine et  botanique, botanique et plantes, plantes et poison , poison et antidote , antidote et   instinct, instinct et survie, survie et  terra incognita , terra incognita et territoire ennemi ........

Tu piges ?

Qu'est ce qui fait que certains chercheurs s'attachent à la vérité plus que d'autres ? Faut il avoir vu des champs recouverts de cadavres pour vouloir  comprendre la folie qui pousse les hommes à s'entretuer ?  Que se passe t'il dans la tête des médecins homosexuels devant les corps des soldats en charpie ? Une idée : plus on aime et moins on est capable de se contenter de faux semblants, de fausses certitudes. S'il faut aimer pour vouloir la vérité, il faut aimer pleinement pour vouloir toute la vérité. Clara Davis aurait elle publié ses travaux sur l'instinct du nourrisson si elle n'avait pas servi 10 ans auparavant comme médecin dans un centre de triage de blessés de l'Armée française pendant la grande guerre ?

Je te laisse réfléchir aux motivations qui sont nécessaires au chercheur pour approfondir sa propre réflexion.


A l'opposé de cette démarche visant à comprendre la vérité  : "Don't ask, Don't Tell"  «Ne demandez pas, n'en parlez-pas» : c' est la doctrine en vigueur au sein des forces armées américaines depuis 1993. Issu d'un compromis de l'administration Clinton avec les conservateurs, l'application de cette doctrine aurait conduit à la démobilisation de 13.000 soldats du seul fait que leur homosexualité ait été découverte selon le Service members Legal Defence Network (Réseau de défense juridique des militaires), association de militaires homosexuels. Aujourd'hui, 65.000 militaires homosexuels américains seraient concernés par cette doctrine."

65000 ! ca en fait des homosexuels dans les armées....et je te parle pas de l'homosexualité rituelle parmi les généraux de l'ancienne armée du Kaiser ! Et l'homosexualité dans les Sturmabteilung issue des régiments démobilisés!

Qu'est ce que tu en déduis ,  mon ami ? Que les homosexuels veulent savoir, tandis que  les autres  ne veulent rien  savoir.

Tu as tout compris.

" La voix du gourou ne mène qu'à la porte du gourou" (Rabindranath Tagore).



Journalisée

"C'est seulement de manière polémique que la réalité s'offre à la connaissance". Adorno
François
Administrator
Full Member
*****

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 186



Voir le profil
« Répondre #3 le: 07 Avril 2011, 11:44:00 »

Tu piges ?

Non, j'ai rien compris. Mais ça ira comme ça.
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !